Dictature de la rentabilité et de l’audimat dans les médias


Cote d’écoute

Le critère dominant d’un bon journal ou d’une bonne chaîne d’information est devenu la cote d’écoute, le tirage et la capacité d’attirer des annonceurs. Dans les salles de rédaction, dans les maisons d’édition, on pense désormais en termes de succès commercial.

A travers l’audimat, la logique commerciale s’impose aux productions culturelles. Les contenus rédactionnels sont aujourd’hui contrôlés par le marketing. Les médias semblent se muter en machines à sous, conçues non pas tant pour divulguer les informations d’actualité mais avant tout pour rapporter de l’argent.

Quand les faits divers font la une

Dans la même lignée stratégique, on remarque qu’une place prépondérante a été donnée aux faits divers, alors qu’autrefois les médias ne les abordaient pas par respect des personnes concernées. Des faits sans réelle importance qui prennent du temps d’antenne pourtant rare, et limitent alors au citoyen l’accès aux informations importantes et donc l’exercice de ses droits démocratiques.

On citera ici l’exemple du Figaro datant du 30 mars 2011, qui un mois et demi après la disparition d’une joggeuse à Toulouse et alors même que les évènements mondiaux géopolitiques et économiques sont nombreux  (conflit Libyen, catastrophe naturelle et nucléaire au Japon, menaces des dettes gouvernementales sur les économies européennes), choisit pourtant de mettre à sa «Une» l’article suivant: « Joggeuse disparue : un corps découvert près de Toulouse ».

Également, il est évident que la véracité des propos tenus dans un journal télévisé ou encore au fil des pages d’un journal papier est présumée, mais les détracteurs émettent des réserves : les rapports économiques et financiers qu’entretiennent les chaînes télévisées avec le reste du monde peuvent en biaiser l’authenticité et les faire se heurter à certaines formes de censure.
Advertisements

2 commentaires sur “Dictature de la rentabilité et de l’audimat dans les médias

  1. […] médias dans la rubrique: influence des médias:  propagande et ses théories, désinformation (audimat, sccop, Affaire DSK et rumeurs), […]

  2. […] Dans cette optique, il est indispensable de proposer des informations crédibles, vérifiées et donc de sources sûres.  Pour cela je vous invite à lire un d’autres articles sur la vérification des sources et la désinformation: Qu’est ce que la désinformation?,  DSK: lynchage médiatique et fausses informations, Pouvons nous encore faire confiance aux médias? Photomontage: disparition de Ben Laden, Désinformation: scoop, télévision, « information-spectacle ». […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s