Interview de Claude Carré: Influence des médias


J’ai eu l’occasion de pouvoir rencontrer Claude Carré, ancien journaliste célèbre aujourd’hui consultant et de lui poser quelques questions autour des médias et notamment de leur influence sur les individus.

Claude Carré: son expérience

Claude Carré a fait ses études à l’école de journalisme du Louvre. Au départ professeur à Deauville, puis ayant toujours souhaité être journaliste il devient pigiste, puis petit reporter TV.

Il effectue des reportages politiques et de société.

Puis il travaille au service étranger  notamment durant la guerre du Vietnam et effectue beaucoup de voyages en Asie, aux États-Unis et en Afrique

Il devient enfin rédacteur en chef du Journal TV sous Patrick Poivre d’Arvor.

Il gère l’émission Monde en Face  et créé l’émission Envoyé Spécial.

Il part ensuite chez Antenne 2, gère des émissions sur la santé et les sciences puis  il retourne enfin à TF1 en tant que Directeur de rédaction de 1996 à 2008.

Suite à son départ de TF1 il fonde son entreprise de communication de crise, coaching et training.

Selon vous les médias sont-ils objectifs ?

Rien n’est objectif pas même une caméra qui filme les choses selon un angle bien précis.

Un journaliste également ne peut être objectif. Chacun perçoit les choses qui l’entourent avec ses propres limites :

– Son intelligence

– Ses convictions

– Des sentiments et émotions

– Son éducation

« Être journaliste c’est être là où bat le cœur du monde », être journaliste c’est forcément apporter sa touche personnelle, transmettre des informations sous un angle personnel. Le journaliste est un « historien de l’instant », il ne peut avoir qu’une vue partielle des événements. En revanche, le journaliste se doit d’être toujours honnête.

 Quelle est la responsabilité des médias dans l’avènement d’une ère de désinformation ? Les médias sont ils fiables ou au contraire manipulateurs ?

Le trop plein d’images actuel est un véritable danger. En effet, on peut se demander qui fait le tri ? Quelles sont les sources ?

Ce qui est justement le travail du journaliste, c’est de transmettre des informations vérifiées et fiables. Or aujourd’hui, avec l’ère du Web, tout le monde se prend pour un journaliste.

On assiste à un véritable foisonnement de l’information et on se retrouve alors confronté à deux problèmes :

– Qui peut encore faire de la pédagogie de l’information ?

– Où sont les valeurs de ces informations ?

Est-ce que ce ne sont pas les gens qui doivent aller chercher l’information et en faire le tri au risque de se retrouver noyés par l’information ?

Oui et non. C’est tout d’abord aux journalistes de faire le tri et de savoir où est la réalité, de confronter les idées.

Le journaliste sait poser des limites à l’inverse d’internet.

Le danger aujourd’hui c’est de se fermer dans un monde irréel en utilisant le procédé de l’entonnoir, c’est-à-dire en se focalisant uniquement sur les informations qui nous apportent du plaisir de lecture.

Selon vous est-ce que l’essor des NTIC entrainent un accès de plus en plus vaste des connaissances?

Le Web est une véritable richesse et on ne va pas retourner à l’âge de la machine à la vapeur. Le problème en revanche actuellement c’est que c’est un outil qui n’est pas encore suffisamment « domestiqué », nous n’avons pas assez de recul avec cet outil.

Avez-vous été témoin de « manipulation » ou d’une influence des médias ? En avez-vous été acteur ?

La télévision joue sur deux ressors : c’est un média d’émotion et de slogan : 60% forme contre 40% fond. En ce qui concerne la forme on joue avant tout sur l’émotion (principalement l’empathie et la peur). En ce qui concerne le fond on joue ici principalement sur le sensationnel et sur le slogan car le journaliste a très peu de temps pour divulguer les informations et ne peut faire le tour de la question, cela devient donc plus un système d’alerte de faits bruts qui seront ou non par la suite analysés et recherchés dans d’autre médias (notamment la presse).

Pour expliquer ce point voici un exemple. Lorsque je préparais les reportages pour mon émission sur TF1, je m’appliquais à toujours faire passer les idées par l’humanité c’est-à-dire par des témoignages de personnes et des images concrètes de vécu. Si je ne mettais que des interviews de sociologues dans mon reportage le taux d’audience chutait irrémédiablement.

Le problème est que dans cette véritable course à l’image les politiques y ont perdu leur crédibilité. Rama Yade par exemple courait les émissions de télévisions pour se faire voir.

 

L’influence des médias est-elle une influence nécessaire selon vous?

Avec l’avènement d’internet on peut se demander comme je vous le disais précédemment où sont passées les valeurs ?  Je me suis retrouvé à voir une vidéo du suicide d’une petite fille de 12 ans que j’ai bien évidemment refusé de passer à l’écran. Le journaliste à pour rôle aussi de trier l’information. Une information qui aujourd’hui n’est pas triée sur Internet. C’est la raison pour laquelle on a pu voir un otage anglais décapité en Irak dans les moindres détails.

Les journalistes ne doivent jamais faire de diffusion qui toucherait à la dignité des personnes et aux règles déontologiques. On peut parler de censure nécessaire, tout n’est pas à montrer.

Les médias sont-ils eux même manipulés ?

Oui évidemment, j’ai vu lors de la grève des employés de Renault un très bon exemple. Nous avions deux caméramans : l’un filmait l’autre et l’autre filmait la foule. Lorsque les deux caméramans discutaient entre eux la foule des salariés était assise par terre et discutait. Dès que l’un des deux caméramans se dirigeait vers la foule, celle-ci se levait et criait devant la caméra. Ici le public ne réagissait que pour la caméra.

Je tiens à remercier Claude Carré pour sa disponibilité et sa gentillesse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s